Création d’un groupe parlementaire pour défendre les droits et le statut de l’enseignant


Nouakchott, 23/11/2020
L’Assemblée nationale a abrité lundi à Nouakchott, le lancement des activités d’un nouveau groupe parlementaire de défense des droits et du statut des enseignants sous le thème : « Ensemble pour réaliser les droits de nos enseignants ».

Le groupe vise, selon ses responsables, à permettre à l’enseignant de jouir de toute la panoplie des droits moraux et matériels qui sied à la dignité et à la position de la profession.

Dans un discours pour la circonstance, le Vice-Président de l’Assemblée nationale, M. Mohamed Mokhtar Sidi Taleb Nafaa, a expliqué que parvenir au développement passe nécessairement par la formation des enseignants, piliers importants du système éducatif.

Il a précisé que l’un des rôles les plus importants que joue l’enseignant est de former la personnalité de ses élèves qui voient en lui le modèle à suivre dans son essence comme dans son apparence, dans sa personnalité et son influence, ainsi que dans son comportement et son savoir vivre.

Il a ajouté que les législateurs doivent contribuer – de par leurs pouvoirs - à tous les efforts visant à élever le statut de l’enseignant, à le faire respecter et à lui créer les conditions morales et matérielles nécessaires pour l’aider à remplir sa mission vitale et lui permettre de transmettre son message sacré aux générations futures qui incluent parmi eux les futurs dirigeants, les universitaires et penseurs.

À son tour, la présidente du groupe, Mme Mana Mint Bouhoubeini, a expliqué que l’enseignant constitue la pierre angulaire du système éducatif, car c’est lui qui crée les générations, dessine l’avenir dans l’esprit des enfants et possède le savoir, notant qu’il est du devoir des parlementaires de défendre les droits moraux et matériels de l’enseignant afin qu’il puisse occuper la place qui lui convient dans la société. Ce qui contribue au développement du pays et à son essor.

Elle a indiqué que le groupe vise à atteindre un certain nombre d’objectifs, dont le principal est de responsabiliser l’enseignant, de soutenir ses capacités éducatives et techniques pour élever ses performances afin qu’il puisse accompagner le rythme de notre époque de manière à servir le développement du pays. Pour cela il compte élaborer des lois qui renforcent la place de l’enseignant et rehaussent son statut.

La présidente du groupe a ajouté que parmi ses objectifs figure le soutien à la création de fonds et d’amicales qui prennent soin de l’enseignant, lui fournissent une assurance maladie et complète sa prise en charge grâce à la fourniture de logements, de transports, de bibliothèques etc.

Le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation technique et de la Réforme, M. Mohamed Melainine Ould Eyih, a précisé que la mise en place de ce groupe et de ceux qui l’ont précédés visent, dans leur essence, à contribuer à l’amélioration des performances de notre système éducatif et reflètent l’intérêt que l’Assemblée nationale attache au secteur de l’éducation dans notre pays.

Il a déclaré que ce groupe parlementaire constituera un soutien au ministère pour réaliser les objectifs qui lui sont confiés, notant que le département sera prêt à collaborer avec lui et avec le reste des autres groupes pour les éclairer et les aider dans tout ce qui pourrait contribuer aux efforts en cours de réforme du secteur.

Le ministre a ajouté que la réforme adoptée par le gouvernement vise à créer une école républicaine qui donne à tous les enfants mauritaniens la possibilité d’avoir accès à un système éducatif efficient.

La cérémonie de lancement des activités du groupe s’est déroulée en présence du président de la commission national des droits de l’homme et des représentants des syndicats et des coordinations de l’éducation nationale.
Dernière modification : 23/11/2020 16:22:02


République Islamique de Mauritanie
Ministère de l’Éducation Nationale, de la Formation Technique et de la Réforme

Tous droits réservés - Copyright © 2020